entête RetardLorsque l’on doit être à l’heure quelque part (travail, train, RDV, voyage), bien qu’ayant souvent largement le temps d’arriver à l’heure, on se retrouve presque toujours à  courir après la montre

Et même si l’on finit par arriver à l’heure, on ne peut éviter le stress généré durant le trajet.

Pourtant il existe une méthode très simple qui permet de ne jamais arriver en retard, d’éliminer le stress durant le transport et même de gagner du temps !

Prenons le scénario typique dans lequel vous vous retrouverez peut-être :

Quand je vivais à La Rochelle, j’habitais à exactement 5 minutes de la gare. Pour autant, j’ai presque toujours couru pour attraper mon train ! Vous avez probablement vécu une situation similaire. Comment est-ce possible ?

Pourquoi sommes-nous en retard ?

Quand on sait que l’on doit être à l’heure quelque part, ce que nous faisons habituellement, c’est un compte à rebours. On part de l’heure du rendez-vous à laquelle on retire le temps de trajet et notre estimation du temps de préparation nécessaire.

Cela nous donne ainsi l’heure jusqu’à laquelle nous pouvons être tranquille d’esprit et vaquer à nos occupations. Passé cette heure, nous devons commencer à nous préparer. C’est ce que représente le schéma 1.

Schéma de retard 1En théorie cela pourrait fonctionner, mais en pratique ce n’est pas efficace. En procédant ainsi on arrivera à coup sûr en retard. Le schéma 2 nous explique pourquoi.

Schéma de retard 2

Le schéma 2 montre ce qui se passe réellement lorsque l’on tente d’estimer le temps de préparation et de transport. La plupart du temps il ne nous est pas possible d’estimer correctement le temps de préparation.

Notre préparation est composée d’une multitude de petites tâches telles que faire la valise, choisir des habits, cirer les chaussures, imprimer un billet de train, sortir l’écharpe du fond de l’armoire… Certaines de ces tâches sont toujours présentes, d’autres apparaissent ou disparaissent selon le contexte, l’heure de la journée, la situation actuelle.

En hiver par exemple, il est nécessaire de remplir une bouteille d’eau chaude pour pouvoir ensuite dégivrer la voiture. On peut aussi se rendre compte au dernier moment que les chaussures ne vont pas du tout avec notre pantalon, et devoir de nouveau nous changer. Bref, il y a toujours un imprévu. En fait, c’est même souvent plusieurs petits imprévus qui s’ajoutent les uns aux autres.

Il nous est impossible d’anticiper tous ces imprévus, et par conséquent nous ne pouvons pas non plus estimer précisément le temps nécessaire pour nous préparer. C’est ce que montre le Schéma 2. La durée de préparation étant toujours plus longue que prévue, on va forcément empiéter sur notre temps de transport et donc arriver en retard ( ou bien devoir courir, ou rouler plus vite, avec le stress et le danger supplémentaire associé 🙁 ).

Une solution efficace pour toujours être ponctuel

Maintenant, voici le 3 me schéma qui, je pense, présente le scénario le plus efficace :

Schéma de retard 3Ce schéma montre que l’on peut effectuer le plus tôt possible une préparation totale, de A à Z. Lors de cette préparation il est nécessaire de faire « comme si » nous allions partir dans l’instant. Il faut se préparer de A à Z jusqu’à ce que l’on touche la poignée de porte de la maison, comme étant prêt à partir.

Si l’on joue bien le jeu, notre esprit sera capable de nous aider à repérer tous les détails indispensables à notre préparation du jour. Et à part les chaussures et le manteau que l’on ne peut mettre qu’au dernier moment, on peut presque tout faire en avance.

Une fois préparés de A à Z on peut avoir la conscience tranquille, travailler, lire ou rêver librement. On pourra tout de même compter 5 minutes pour ce que nous n’avons pas pu préparer (par exemple mettre les chaussures, enfiler le manteau, fermer et quitter la maison. )

Au global, on dispose du même temps libre, mais dans le dernier cas, on en profite mieux puisque l’on est pas stressé ou inquiet à l’idée d’arriver en retard.

En plus de cela, le fait d’être « dans le timing » durant le transport nous permet de nous détendre. Il devient alors envisageable de se relaxer, de lire, de réfléchir à nos projets personnels ou simplement de laisser aller nos pensées. On valorise ainsi beaucoup mieux notre temps de trajet !

A chaque fois que j’utilise cette méthode, je suis ponctuel. Mon objectif maintenant est de parvenir à l’utiliser systématiquement, et pas seulement pour les voyages ou RDV importants. En effet, le plus dur n’est pas de l’appliquer mais d’avoir le réflexe de le faire  au moment où l’on dispose encore de beaucoup de temps devant nous.

Avez-vous, vous aussi, une astuce pour ne pas être en retard ?

Connaissez-vous des gens dans votre entourage qui sont toujours en retard, ou toujours ponctuels ? On apprend souvent beaucoup pour soi en observant les manières des autres :-).

Merci de m’avoir lu !

Thomas

Share This