J’ai reçu un mail d’une lectrice dans lequel elle m’a posé cette question :

« Comment ne pas être tenté de faire des heures supplémentaires si l’on veut prouver qu’on est la meilleure (ou le meilleur) et qu’on vise l’excellence à tous les niveaux?« 

Je pense qu’avant de pouvoir répondre à cette question et pouvoir véritablement viser l’excellence, il faut se demander ce qui la caractérise.

Sur la base de quels critères peut-on juger l’excellence ?

Dans cet article je vais donc identifier 4 critères, 4 leviers d’action qui peuvent nous permettre d’atteindre l’excellence sans pour autant nécessiter de faire des heures supplémentaires.

 

I L’efficacité au travail :

Un premier critère auquel on peut se référer est l’efficacité au travail  :

« La quantité de travail abattue, rapportée au nombre d’heure passé au bureau. »

En effet, cela semble logique, si l’on souhaite comparer la performance de deux personnes, de toujours rapporter le résultat obtenu par chacun, au temps investi pour l’obtenir.

Or, en entreprise de nos jours encore, on a tendance à considérer que la quantité de travail abattue est proportionnelle au temps passé au bureau.

 La performance serait donc proportionnelle au nombre d’heure passé à travailler ?

De mon point de vue c’est complètement faux !

Certaines personnes arrivent à accomplir plus en un temps réduit, alors que d’autres auront besoin d’heures supplémentaires pour en faire moins… 🙂

Mais alors qu’est-ce qui peut faire la différence ? :

  • Les méthodes de travail

La planification, notre organisation ou encore notre capacité à gérer l’information. Cela nous permet entre autre d’aller droit au but, d’être efficace, d’agir avec détermination l’esprit dégagé et sans tourner autour du pot.

Le désordre, sur le bureau comme dans notre tête, crée à lui seul une charge de travail supplémentaire, simplement pour nous permettre de pouvoir le gérer !

  • La maîtrise de nos outils :

Par exemple pour quelqu’un qui utilise un ordinateur quotidiennement, je considère indispensable de savoir organiser son ordinateur ainsi que de pouvoir travailler efficacement et rapidement avec.

Pourtant, il est courant en entreprise de voir des gens « se battre » quotidiennement avec leur ordinateur et leurs bureaux d’ordinateurs pleins à craquer de documents et fichiers :-).

En apprenant à « mieux travailler », et en apprenant à maîtriser sur le bout des doigts nos outils, on peut décupler notre efficacité, et accomplir beaucoup plus, en beaucoup moins de temps !

Mais bien sûr l’efficacité n’est pas le seul critère sur lequel on peut se baser pour atteindre l’excellence. De mon point de vue, il y en a d’autres :

II La fiabilité en entreprise :

La fiabilité de manière générale me semble aussi être un critère important.

Ne pas faire d’erreurs, ne jamais rien oublier ou encore tenir ses engagements me semble tout aussi important qu’être productif. En fait ça l’est même plus !

Il faut s’organiser de manière à ne jamais RIEN oublier et avoir un taux de fiabilité de 99,9 %.

La fiabilité absolue est un critère qui nécessite un certain temps pour pouvoir être correctement évalué et apprécier, mais selon mon expérience cela met beaucoup de poids dans la balance.

Voici encore deux autres critères sur lesquels je m’appuis aussi pour atteindre l’excellence :

III L’innovation, la créativité :

Faire correctement son travail, c’est bien. Mais pourquoi pas chercher à innover ?  Il ne faut pas hésiter à tenter, proposer des solutions à des problèmes et démontrer leurs intérêts et la valeur ajoutée qu’elles créent.

IV Les compétences et compétences croisées :

J’essaie au maximum de développer des compétences croisées dans le but de faire monter ma valeur sur le marché de l’emploi, ainsi qu’aux yeux de mon employeur.

Pour y parvenir l’essentiel est de ne pas craindre de devoir apprendre. Ce que je constate en entreprise, c’est qu’avec le temps qui passe et l’expérience qui s’accumule, il est courant d’oublier qu’il est encore possible d’apprendre et de se former.

Dans ce cas là je pense qu’il est nécessaire de réapprendre à apprendre :-).

Pour m’aider à y parvenir, j’ai acquis la conviction suivante :

« On peut presque tout apprendre, et c’est souvent plus facile et plus rapide que ce qu’on s’imagine au départ ».

C’est à nous de faire l’effort de chercher quelles nouvelles compétences pourraient nous apporter un atout considérable en entreprise.

Pour ma part, j’ai par exemple choisi de m’expatrier en Allemagne afin d’enrichir mes compétences linguistiques et de pouvoir travailler avec une technologie et un savoir faire de pointe.

Finalement l’excellence n’est pas quelque chose de bien défini et c’est à nous de choisir sur la base de quels critères il nous serait intéressant de la construire.

Je n’ai donné ici que mon point de vue et les critères sur lesquels je me base personnellement pour faire monter ma valeur en entreprise, sans avoir recours aux heures supplémentaires de manière démesurée.

Chaque cas est unique et selon la profession, les besoins changent aussi.

Et vous ?

Dîtes-moi sur quels critères vous vous basez pour atteindre l’excellence ?

C’est le moment de partager !

___________

La rédaction d’un article et sa relecture me prenant du temps, pour être informé directement par mail de la parution de nouveaux articles vous pouvez vous abonner à la Newsletter.

Share This