avril 25

3 Règles pour éviter fatigue et étourdissement après manger

21  comments

café-au-bureau

Mais d’où viennent la fatigue et les étourdissement après le repas ?

Après un repas, une grande partie du sang de notre corps est détourné vers l’estomac pour permettre la digestion.

Cette digestion consomme beaucoup d’énergie et a pour conséquence la « mise  en veille » de nos autres organes notamment le cerveau. Cela entraîne fatigue, étourdissement, perte de concentration, d’efficacité et donc de temps !

Le plus souvent, le « remède » que nous avons l’habitude d’utiliser contre ce coup de barre est le café, avec toutes les conséquences néfastes associées (hypertension, nervosité, troubles du sommeil etc.).

Et pourtant, il existe une solution encore plus efficace que boire du café !

Pour limiter le phénomène du « coup de barre après repas » il faut limiter la dépense en énergie nécessaire à la digestion. Pour se faire on peut suivre ces trois règles :

Première règle : Manger lentement pour limiter la fatigue et l’étourdissement

Lorsque l’on mange, il faut du temps à notre corps pour commencer à sécréter une hormone (la cholécystokinine) qui est à l’origine de la sensation de satiété. Si l’on mange trop vite, l’hormone n’a pas le temps d’être sécrétée. On peut donc avaler 2 fois plus de nourriture qu’il n’en aurait fallu en mangeant lentement. Mais avec 2 fois plus d’aliments dans le ventre, la digestion est 2 fois plus intense et longue, et le coup de fatigue aussi.

Manger lentement permet donc de laisser à notre corps le temps de nous envoyer le signal « Stop, c’est bon, j’ai eu ce qu’il me fallait ». C’est aussi pour cela que les repas sont (du moins en France :-)) décomposés en plusieurs prises avec l’entrée, le plat, la salade et le dessert. Au restaurant, il est courant d’avoir « l’impression » que les portions sont petites (entrées et plat). Mais du fait de l’attente lors de la préparation des plats, on se retrouve souvent complètement rassasié avant même d’avoir mangé le dessert. Le dessert, lui, n’est là que pour la gourmandise ! 🙂

Deuxième règle : Mâcher pour mieux digérer !

Pour faciliter la digestion et éviter fatigue ou étourdissement, le premier levier est donc de veiller à ne pas manger trop vite. Mais pour faciliter la digestion, un autre moyen est simplement le fait de mâcher copieusement sa nourriture. Tout le travail réalisé par la mastication associée à l’action de la salive ne sera pas à refaire par nos enzymes lors de la digestion.

Troisième règle : Quelques précautions à prendre

Ne pas manger trop gras et éviter de boire excessivement pendant les repas. La présence abondante d’eau dans l’estomac a pour effet de diluer les sucs gastriques et donc leur pouvoir d’action. Il est plus judicieux de boire tout au long de la journée que d’attendre d’avoir très soif pour boire aux repas.

Pour conclure je dirais qu’il faut apprendre, ou réapprendre à manger. Discuter aux repas, se détendre, apprécier la nourriture. De nos jours, dans nos pays occidentaux, le temps passé pour se restaurer est considéré comme du gaspillage. Personnellement je considère cela plus comme un investissement. Prendre le temps de bien cuisiner et de manger, c’est prendre soin de son corps, qui nous le rendra forcément par une plus grande disponibilité au quotidien !

À propos de l'auteur 

Thomas Girard

Je suis Thomas GIRARD, consultant en organisation personnelle. Sur ce blog, je partage avec vous des conseils et méthodes pour trouver un équilibre de vie entre votre travail, votre famille et vos passions (sport ou autres !)


Tags

santé, travail


À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas divulguée. Les champs obligatoires sont marqués (*)

  1. Bonjour Julien,

    Oui tu as entièrement raison, tout le monde pourrait respecter ces trois principes.
    Cependant c’est encore plus important pour les personnes sportives, qui pour répondre aux besoins en énergie liés à l’effort sont parfois obligées de manger copieusement ( des glucides notamment ).

  2. Très vrai, et si je me rappelle bien de mes cours de biologie, la mastication permet à l’amylase (l’enzyme qui transforme l’amidon en maltose) de se mêler « intimement » à la nourriture, faute de quoi l’amidon n’est pas digéré.

    J’ai découvert ton blog tout à l’heure. Longue vie à lui, et à toi aussi, mais comme tu pars déjà avec de bons principes de vie..

  3. Bonjour ! merci pour les infos, c’est dédié à tout le monde. Bref, prenez le temps de bien manger et de laisser l’ organisme se reposer. Oubliez un peu la citation : « le temps c’est de l’argent », car cela peut un jour coûter cher à la santé.

    1. Bonjour Mandarine,

      je suis content que cela marche pour vous aussi !

      J’ai publié cet article il y a presque 2 ans, et aujourd’hui je me rends compte qu’il est encore plus important que ce que je pensais à l’époque.

      En fait notre manière de manger ainsi que le choix de repas a énormément d’impact sur notre efficacité de travail l’après-midi. Cela peut même avoir pour conséquence de nous faire faire des « heures supplémentaires » pour rattrapper tout ce qui n’a pas pu être fait durant notre état de somnolence !

      Donc finalement les conseils de cet article vont de paire avec ceux de l’article : « Pourquoi vous ne devez pas faire d’heures supplémentaires« .

      Tenez-moi au courant si vous testez d’autres conseils du blog 😉

      Thomas

  4. Ca m’a l’air tres bien comme technique, je vais essayer la semaine prochaine, en esperant ainsi ne plus somnoler derriere mon ordi en debut d’apres-midi 😉

      1. Salut, je viens te donner un petit retour.
        Tes conseils m’ont été très utile c’est quelque chose que chose j’applique maintenant de manière presque automatique.

        Je voulais aussi mettre tes conseil en parallèle avec ceux du Pr. Henri Joyeux, qui donne également les mêmes conseils que toi – bien mâcher ses aliments et prendre le temps pendant ses repas – et qui en plus conseil de supprimer les sucres ajoutés dans son alimentation.

        Les sucres ajoutés consommés créent une hyperglycémie par lequel notre foie répond pour faire abaisser le taux de sucre dans le sang, et souvent beaucoup trop, ce qui crée chez la personne une situation d’hypoglycémie après quelques 30 minutes. D’où les somnolence et les coups de fatigue qui s’ensuivent.

        En gros, il conseille de supprimer tous les aliments bourrés de sucre, plus tous les produits à base de lait, dont le lactose qu’il contient n’est qu’une grosse molécule qui en se désagrégeant dans notre estomac se transforme en sucre. C’est le coup de barre que beaucoup d’enfants ont dès le début des cours après avoir pris leur petit-déjeuner.

  5. Salut, du coup je suis intrigué par une chose.
    C’est que chaque midi je fais du sport de facon intensive, musculation + cardio jusqu’au en perdre haleine et ne plus savoir finir mes séries.

    J’en fais depuis pas mal de temps mais je peine quand même a 14h30-15h (je reprends à 14h).
    Je mange bien, en mangeant lentement, mais j’ai l’impression que mon corps manque de sucre en début d’aprem.

    Est ce normal ?
    A côté de ca je dors 7 a 8h par nuit + des fois (J’ai 24 ans, et je suis sportif)

    Merci de ta réponse

    1. Bonjour Clement,

      Tu manges avant ou après ta séance ? (Après serait mieux, si tu prends un bon petit déjeuner copieux le matin)

      Manges-tu des sucres lents ? Riz complet, pâtes complètes ?

      1. Je mange apres la séance. Mais mon petit dej je le prends à 7h du mat du coup 7h -> 12h ca fait long non ?

        Concernant mon alimentation ca dépend de mes gamelles ^^ mais tu me conseilles de manger des sucres lents apres un effort ?
        Je dois lire/me document sur une bonne nutrition adapté à la pratique sportive (si tu as d’ailleurs des sources je veux bien)

  6. Bonjour,

    L’article date un peu mais je suis tombée dessus en recherchant l’intrigue que voici:

    Après une journée intense, ou comme aujourd’hui j’ai fait 35mn de cardio (course), 20 mn elliptique et 20mn pédalo sans pause, lorsque je mange après (3h environ) je suis prise de vertiges violents à la fin du repas.
    Est ce que parce que mon corps n’a plus d’énergie nécessaire à la digestion ? Il faut savoir que j’ai tendance à manger vite … Pas bien! Mais ca a toujours été.
    Est ce dû au « forçage », en cumul avec la semaine sportive quotidienne ?

    Merci pour votre réponse, peut être devrais je me ménager. Je ne suis pas bien épaisse de base (1m63 pour 51kg) donc peut être moins énergie en réserve lors de gros efforts. Mon alimentation est saine et équilibrée, toujours cuisinée.

  7. Bonjour Thomas,
    Merci pour ces infos
    Je vais tenter cette méthode , j’ai un RGO et suis sous oesomeprazole- c’est seulement depuis 1 mois que ce phénomène se produit… Par contre mon labrador s’endort très profondément…. après son repas du matin avalé goulûment

    1. Bonsoir Isabelle ! Essayez, peut-être que cela peut aider :-). Pour le RGO avez-vous essayé d’arrêter le gluten ?

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}