Im Supermarkt

A l’heure de la société de consommation (grande distribution et compagnie), j’aimerai partager avec vous un principe simple qui m’aide à mieux répondre à mes besoins au quotidien. Concrètement cela me permet par exemple de :

  • Garder une alimentation équilibrée
  • Garder une maison / un bureau peu encombré
  • Être très efficace dans mon travail

Ce principe est le suivant :

« Il faut absolument définir nos besoins AVANT d’avoir accès aux solutions / produits / ressources qui pourraient nous permettre d’y répondre. »

Pour rentrer dans le vif du sujet voici déjà trois cas où respecter ce principe est très avantageux :

Premier cas : Faire les courses au supermarché

Si l’on ne définit pas AVANT d’aller au supermarché de quoi nous avons besoin, alors nous allons à coups sûr acheter en fonction de ce que le magasin propose, selon les « réductions », de manière plus ou moins aléatoire au fil des rayons.

En procédant ainsi, on est amené à acheter des produits :

  • qui ne peuvent pas facilement être combinés pour faire une recette,
  • dans des quantités qui dépassent nos besoins.

En ayant réfléchi à l’avance aux plats que l’on souhaite cuisiner, on peut dresser une liste complète de ce dont nous avons besoin. On gagne du temps pour faire les courses car on sait ce que l’on veut. On achète juste ce dont on a besoin, on jettera donc  moins de nourriture (plus économique). La préparation de recettes équilibrées est rendue plus facile (car anticipée).

Pour finir notre frigo sera lui aussi plus facile à maintenir ordonné car moins encombré par nos achats compulsifs.

Second cas : Garder l’ordre à la maison / au bureau

Ici le principe général pourrait se traduire ainsi :

« Définir de quel mobilier (type de meuble, hauteur, taille, nombre de tiroirs) nous avons besoin AVANT d’aller regarder ce qui existe au magasin. »

En effet, si l’on va d’abord voir ce que les magasins de meubles ou de bureaux proposent, on se restreint  aux produits que nous allons y trouver. N’ayant pas vraiment explicité nos besoins nous allons les laisser se déformer de manière à pouvoir trouver au magasin quelque chose qui semble convenir.

Souvent cela signifie se laisser séduire par la couleur, le prix, le discours du vendeur etc. Cela peut par exemple amener à choisir un bureau trop grand.

Le problème d’un bureau trop grand est que nous allons progressivement nous créer des besoins de manière à occuper le surplus de place disponible.

L’exemple le plus fréquent est celui du stockage / archivage à tort ou à raison. C’est de cette manière que l’on se retrouve avec des tonnes de vieux documents, de crayons et autres objets sur notre bureau, et au fond des nombreux tiroirs (inutiles ?).

Bureau mal rangé

Il était pour nous plus simple de laisser traîner ces objets « au cas où » nous en aurions besoin, plutôt que de prendre une véritable décision  :

Je le range correctement ( je lui crée un place dédiée) ou je le jette.

Avec un bureau ajusté, bien pensé et bien choisi, ce genre de problème est moins fréquent. On est contraint de prendre une décision. Le bureau ne permet pas l’éparpillage.

Pour une armoire à vêtement c’est la même chose. Avec une armoire immense on aura tendance à stocker des tonnes d’habits. On aura même tendance à y ajouter des habits que l’on ne porte plus vraiment ou très rarement, juste pour « combler le vide » :-).

Avec une armoire choisie selon nos justes besoins, on aura un accès facilité aux habits que l’on apprécie et que l’on porte. On gagne aussi énormément de place ! En cas de déménagement ou de voyage cela permet aussi de gagner du temps (beaucoup moins de tri à faire).

J’utilise beaucoup l’exemple de la taille, mais ce n’est pas le seul élément à prendre en compte. La forme, la hauteur, l’agencement, l’ergonomie, tout doit être considéré.

Pour créer de l’ordre, que cela soit au bureau, ou à la maison je vous recommande d’utiliser la méthode de rangement des 5S. Cette méthode permet, entre autres, de trier méthodiquement les objets selon leur fréquence d’utilisation, et de jeter ceux non utilisés.

J’ai déjà développé largement cette méthode avec même un Tutoriel pas à pas que vous trouverez ici :  » Tutoriel : La méthode des 5S au bureau et à la maison  »

Après avoir appliqué cette méthode, vous vous retrouverez avec un espace (bureau, armoire, cuisine) ordonné, épuré. Bref, vous aurez face à vous l’essentiel de ce dont vous avez réellement besoin. Généralement, c’est à ce moment là que l’on se rend compte que l’on n’avait pas vraiment réfléchi, en achetant ce meuble ou ce bureau, et qu’ils sont beaucoup trop grands !

Dans ce cas, si vous ne voulez pas vendre vos meubles pour en acheter des plus petits, n’hésitez pas à compartimenter et délimiter, de manière à ne pas vous étaler. Vous pouvez enlever quelques étagères aux armoires, et pour le bureau, bloquer un ou plusieurs tiroirs (parfois il y a des clefs).

Personnellement pour l’exemple du bureau, après avoir appliqué la méthode des 5S, je me suis rendu compte qu’un petit bureau avec un unique tiroir était mon idéal (Le stockage des documents est réalisé dans une armoire dédiée).

Troisième cas : La loi de Parkinson

« Le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement. »

Ainsi, lorsque l’on travaille, si l’on ne définit pas A l’avance le temps nécessaire à la réalisation d’une tâche, alors c’est la totalité du temps disponible qui lui sera consacré.

C’est donc à nous, avant de commencer, d’estimer de combien de temps nous avons besoin, par exemple pour rédiger un rapport. Si nous ne le faisons pas, la rédaction du rapport risque de durer aussi longtemps qu’il est possible. La rédaction consomme donc plus de temps que le besoin réel. De la même manière qu’en allant au supermarché la tête en l’air, on achètera plus que nécessaire.

J’ai déjà consacré un article entier au sujet de la loi de Parkinson (Doublez votre productivité avec la loi de Parkinson). Dans cet article j’explique justement comment, en fixant des délais courts à nos tâches, on peut doubler voire tripler notre efficacité.

loi de parkinson

 

Merci d’avoir lu cet article,

N’hésitez pas à réagir via les commentaires en bas de page. Ils sont là pour cela ! Les commentaires permettent d’enrichir le contenu du blog :-).

Thomas

Share This