santé et forme

Cet article est un article invité rédigé par Charles du site Vie-explosive. Merci Charles pour cet article !

Un esprit sain dans un corps sain comme on dit. Mais selon moi, il faut combiner plusieurs axes pour être dans une forme olympique.

La bonne nouvelle ? Tout le monde peut le faire, et se sentir en super forme (peu importe l’âge)

La mauvaise nouvelle ? Cela va nécessiter de changer pas mal d’habitudes, et de ne plus vivre comme on le fait dans notre société (sur certains aspects en tout cas).

Premièrement : l’alimentation.

Si vous voulez améliorer votre forme, il va falloir commencer par changer votre alimentation. Le régime occidental actuel favorise un grand nombre de maladies chroniques et inflammatoires, comme les maladies de peau (par exemple, l’eczéma atopique qui concerne une grande partie de la population).

Souffrant d’eczéma, j’ai commencé par adopter le mode de vie paléo (je n’aime pas dire « régime paléo »). Je mange comme nos ancêtres, enfin j’essaye de m’en rapprocher. Et nos ancêtres étaient des chasseurs-cueilleurs. Ils ramassaient fruits et légumes dans la nature, ils chassaient et pêchaient.

Ils avaient aussi des périodes de jeûne, où le corps pouvait prendre du temps pour se nettoyer de l’intérieur.

Je vois déjà ceux du fond me dire « oui mais à l’époque ils mourraient à 35 ans ». C’est parce que maintenant vous ne craignez plus de vous faire dévorer par un tigre à dent de sabre, ou emporter dans une marée. A l’époque de nos ancêtres, la sécurité et la médecine étaient moins avancées.

On pouvait mourir à cause d’une jambe cassée. Maintenant on a progressé en médecine, mais régressé sur le reste. Parce que l’on a des industriels qui ne pensent pas à notre santé, mais à gagner plus d’argent.

il est donc préférable d’arrêter de consommer ce qui n’est pas brut. Plus de produits tout prêts. Plus de pâtes, de pain, et de pizzas.

Les principes du régime paléo : 

  • Se passer des céréales (nos ancêtres n’avaient pas de culture, ils étaient nomades)
  • se passer des produits laitiers (on n’avait pas d’élevages)
  • des produits bio (même la viande qui mangeait de l’herbe naturelle et non pas des céréales bourrées d’antibiotiques)
  • pas d’alcool
  • de grandes quantités de légumes
  • des graines et fruits en quantité raisonnable

Le principe phare, c’est de ne pas compter ses calories. Et de ne pas éviter les graisses, mais de manger les bonnes.

Les résultats :

  • perte de gras
  • gain d’énergie
  • élimination des maladies chroniques comme l’eczéma, et plein d’autres

Le problème c’est que les maladies chroniques sont devenues « normales ». J’ai des amis pour qui c’est normal d’avoir des selles molles. Ou de faire des otites à répétition. « Je suis comme ça ».

Non, je dois vous le dire : ce n’est pas normal. Notre corps sait se défendre, mais on l’encrasse et l’empêche de fonctionner correctement.

Bien sûr, la seule alimentation ne suffit pas, on vit aussi dans un monde pollué et on est ultra assisté, donc très peu d’efforts physiques. Avant pour avoir à manger, il fallait courir après une gazelle pour la tuer, aller dans l’eau froide et pêcher du poisson, ou marcher des heures pour trouver des baies et des légumes.

Maintenant, tout nous arrive au supermarché, auquel on va en voiture.

Autre chose : l’eau. C’est l’élément principal de notre corps. Le plus important après l’air. L’eau du robinet n’est pas bonne : on retrouve de l’aluminium dedans (nocif pour le corps alors qu’on connait des solutions de traitement utilisées à Paris par exemple), mais aussi des bactéries comme le staphylocoque.

Donc mon conseil : filtrez-la avec un osmoseur inverse ou avec une carafe brita. L’osmoseur étant cher, mais le top. Attention aux eaux minérales en bouteille : elles sont trop chargées en minéraux, et fatiguent le corps qui ne peut pas en assimiler autant et va donc faire le tri : on fatigue les reins.

Deuxième pierre angulaire : votre santé mentale.

Votre santé mentale est importante. Maintenant, c’est normal et très courant d’être stressé. J’entends de partout parler de burn-out. On croirait que c’est le nouveau truc à la mode.

« C’est quoi ? Moi aussi j’en veux un de burn-out » 🙂

Vous devez donc chercher à bien mieux gérer vos émotions. Malheureusement, on n’apprend pas ça à l’école.

Premièrement, déjà, la confiance en soi (attention article long mais très complet). C’est primordial pour réussir, s’affirmer, être heureux(-se). Mais rares sont ceux ou celles qui ont vraiment confiance en eux.

Mais il n’y a pas que ça, y a aussi la gestion du stress. Parce que le stress à la base, il est fait pour une bonne chose : nous booster en cas de danger. Si on se retrouve nez-à-nez avec un tigre à dents de sabre, oui, il faut paniquer.

Mais de nos jours nous ne courons plus ce danger ! Aujourd’hui c’est le travail nous fait stresser. Et ça devient chronique. L’excès de stress nous fait sécréter du cortisol outre mesure, et acidifie notre corps qui devrait être d’un pH neutre.

Aie.

S’en suivent toutes les maladies dont j’ai parlé plus tôt.

Pour ça, vous pouvez tester la cohérence cardiaque, la méditation. N’hésitez pas à pleurer si vous en sentez le besoin. Si le corps a besoin de pleurer c’est sa façon de gérer ses émotions.

Garder ses larmes pour soi l’empêche de bien fonctionner. Vous allez garder en vous une émotion, et cela vous causera des dommages plus tard.

Un autre aspect important : le sport (mais si vous êtes ici vous devez le savoir). Il nous permet d’évacuer les toxines, les tensions, et le sport crée un shot de dopamine. L’hormone du bien-être. En découle un tas de réactions chimiques bénéfiques à notre corps.

Mais vous pouvez aussi faire du yoga, et des étirements. En vérité, il faudrait faire un mix de tout ça, entre 3 et 5h par semaine.

Enfin, une chose importante, est votre schéma de pensées. J’ai souvent l’habitude de dire que la réalité n’est ni plus ni moins que la représentation que l’on se fait des choses.

Vous stressez parce que vous avez beaucoup de choses à faire au travail ? C’est la représentation que vous en avez. Ce n’est pas la réalité.

C’est votre schéma de pensées, les pensées automatiques que vous avez qui font que vous réagissez comme ainsi.

C’est un certain schéma de pensée qui mène à la dépression. Travaillez là-dessus et vous n’aurez plus de problème. La PNL, (Programmation Neurolinguistique) est un outil très pratique qui peut justement vous y aider.

Pour moi pour être en bonne santé, le mental est le plus important. Mais l’alimentation joue aussi un rôle important : les intestins abimés créent aussi des émotions négatives. Le ventre est considéré comme notre 2eme cerveau, c’est pour ça qu’on dit que consommer du gluten peut amener à la dépression.

Et vous, connaissez-vous le régime Paléo ? Tenté(-e) d’essayer ?

Share This